Analyse globale

Ce questionnaire a été rédigé sur Google Forms et directement rempli en ligne entre le 2 février et le 2 mars 2019 par les personnes intéressées.
Au total l’échantillon s’élève à 509 personnes (n = 509), mais l’ensemble des questionnaires n’est pas exploitable en l’état. Nous avons retiré de l’analyse tous ceux qui ne portaient pas directement sur le type de structure dont nous voulions analyser le fonctionnement. Ainsi les questionnaires sur les structures médico-sociales de type MAS, FAM, IME, SESSAD  n’ont pas été comptabilisés. De même, les suivis auprès de professionnels exerçants en libéral ou les suivis réalisés par l’école n’ont pas été pris en compte non plus, et ce afin de mieux circonscrire notre objet car l’étude porte sur le suivi en centres/ structures sanitaire/médico-social de type : CMP, CMPP, CAMSP, hôpital de jour.

 🔎 Consulter le questionnaire vierge

Problématique principale 

Est-ce que les centre sanitaire/médico-social proposent aux personnes autistes un suivi répondant aux recommandations de bonnes pratiques de la HAS (Haute autorité de santé) en matière d’autisme (évaluation diagnostique et types d’interventions pour enfants, adolescents et adultes) ?
Pour répondre, nous nous sommes basés sur :
  • les recommandations de bonnes pratiques en matière d’autisme chez les enfants et adolescents  (2012) et chez les adultes  (2017) ;
  • les recommandations de bonnes pratiques en matière d’évaluation diagnostic d’autisme chez les enfants  (2005, actualisée en 2018) et les adultes (2011).


Points principaux des recommandations de bonnes pratiques pour les enfants

Concernant les enfants et adolescents, la HAS recommande une intervention globale et coordonnée, fondée sur des approches éducatives, telle que l’éducation structurée, comportementale (pour gérer les comportements), développementale, avec la mise en place d’un outil de communication alternatif pour ceux qui s’expriment peu oralement.

Le suivi de l’enfant nécessite une évaluation régulière des intérêts, besoins et ressources de l’enfant et de sa famille en vue d’élaborer un projet personnalisé et évolutif d’interventions. Ce projet définit les objectifs fonctionnels à atteindre et les moyens de les atteindre, échéances de réévaluation des objectifs. Il doit être co-construit avec les parents.

Les interventions doivent être globales :  viser l’amélioration du développement de l’enfant dans plusieurs domaines tels que : sensoriel et moteur, communication et langage, interactions sociales, émotions et comportements.

Elles doivent être coordonnées : cohérence des interventions entre les divers intervenants (de façon à ne pas défaire ce qu’un autre fait par exemple) ; implication des parents pour la généralisation des acquis ; formation des parents s’ils le souhaitent.

Analyse globale

Elle comprend l'analyse qualitative et quantitative ainsi que le bilan et des préconisations.
🔎 Consulter l'analyse globale



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pourquoi cette enquête ?

La parole aux usagers ! Cette enquête  a été créée suite au constat que l'autisme est rentré dans les  projets territoriaux de santé m...